Histoire de la chapelle

Le 13 juillet 1842, un cabriolet transportant le prince Ferdinand-Philippe d’Orléans via la porte Maillot s’emballe. Le cocher tente de maîtriser l’attelage, mais le jeune homme tombe et meurt quelques heures plus tard, à l’âge de 32 ans.

La famille d’Orléans décide alors de faire bâtir une chapelle sur les lieux du drame. Sa conception est confiée à l’architecte Pierre-François-Léonard Fontaine. L’édifice sera petit et peu élevé et la forme choisie celle d’une croix grecque. La décoration est confiée à des artistes proches de la famille : Jean-Auguste-Dominique Ingres pour les vitraux, le peintre Ary Scheffer pour le cénotaphe et le sculpteur Henri de Triquéti pour la statuaire.

Le 11 juillet 1843, Mgr Denys Affre, archevêque de Paris, consacre la chapelle. Elle est dédiée à Saint-Ferdinand de Castille mais est aussi placée sous l’invocation de Notre-Dame de Compassion. La messe y est célébrée tous les jours.

En 1928, l’édifice est classé Monument historique. En 1970, la construction du Palais des Congrès impose le déplacement de la chapelle. Elle est reconstruite pierre par pierre 150 mètres plus loin, sur un terrain offert par la Ville de Paris. En sous-sol, on lui ajoute une église basse et des salles.

Le 31 octobre 1993, le cardinal Jean-Marie Lustiger, archevêque de Paris, érige la chapelle en paroisse, sous le vocable de Notre-Dame de Compassion. Située au cœur du quartier d’affaire de la Porte Maillot, la nouvelle paroisse est avant tout un lieu d’accueil et de prière.

Une visite guidée a lieu le 2e samedi du mois, à 16h de septembre à mars, et à 17h d’avril à juin.