Edito

Un objectif, un projet, un rêve
Homélie du 19 aout 2018  - 20ème dimanche du temps ordinaire
Jn 6, 51-58

A la fin de la retraite des familles que je viens de prêcher au Foyer de Charité de Tressaint, j’ai prévenu les enfants de ce que j’avais dit à leurs parents de répondre lorsque, dans la voiture, sur la route, vous demanderez tôt ou tard : ‘C’est bientôt ? On arrive quand ?’ – Je leur ai dit de vous répondre : ‘On arrive où ?’
Vous leur demanderez : ‘On arrive quand ?’ Ils vous demanderont : ‘On arrive où ?’ C’est quand ? C’est où ? Les deux ne sont pas séparables. L’instant présent, c’est ici. Aujourd’hui dans ta maison, dit Jésus. Ici et maintenant. Un temps et un lieu, pour être incarnés. Dans un corps, une famille, une communauté. Quand ? – demandent les disciples à Jésus : "Dis-nous quand cela aura lieu, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ?". Il leur a dit où : Où sont amour et charité.

On est en droit d’attendre du Chrétien qu’il sache où il va. Cela ne veut pas dire que nous le sachions dans tous ses détails. Mais je suis toujours étonné quand j’entends des Catholiques dire ne pas savoir ce qui se passe après la mort. Comme si la Résurrection n’avait pas de sens pour eux. Après la mort, nous voyons Dieu de nos yeux. Dans l’évangile le plus utilisé pour la célébration d’obsèques, de la part de ceux qui sont loin de l’Eglise peut-être parce que Jésus y déclare que dans la Maison du Père il y a beaucoup de demeures, on entend l’apôtre Thomas dire à Jésus : “nous ne savons même pas où tu vas” ! Preuve qu’il est bouleversé car c’est bien un reproche qu’on ne peut pas faire à Jésus ! Jésus est l’homme qui sait où il va. Il est lui-même le Chemin. La Vérité et la Vie.

Lire la suite de l'homélie