Edito

La question centrale
Homélie du 20 janvier 2019 - 2ème dimanche du temps ordinaire
Jn 2, 1-11

On ne sait pas exactement où était Cana : c’était comme Emmaüs un village de troisième catégorie, par différence avec les villages de deuxième plan comme Bethléem ou Nazareth dont un intellectuel comme Nathanaël pouvait demander avec mépris : "De Nazareth, que peut-il sortir de bon ?" (Jn 1, 46), qui n’avait d’yeux que pour Jérusalem, la Cité sainte, comme les Parisiens le croient de Paris. Il y avait des métropoles régionales, Gaza, Hébron, Jéricho, Jaffa, Acre, Capharnaüm, entourées de myriades de petits villages où vivait la plus grande part de la population, des villages parfaits pour des mariages. C’est comme ça que ça se passe encore de nos jours : on se marie dans de petites églises de pays abandonnés, car il est nécessaire pour se marier de se mettre à l’écart, de quitter sa famille et l’agitation du monde, et pour chacun des deux dans le couple de se résoudre à mettre son seul intérêt de côté. C’est la question centrale de notre vie : qui est au centre - de notre vie ?

Lire la suite de l'homélie